Les compagnies

La 1ère compagnie : Les Chameaux

« Sobre, rustique et discipliné »

1ciePremière unité du régiment à être professionnalisée à partir de 1976, la compagnie des Chameaux tire son surnom de l’insigne dessiné par le lieutenant Gerlotto, peu avant sa mort le 7 avril 1979 à Ati, lors de l’Opération Tacaud (Tchad). La devise caractérise au mieux la compagnie : sobre par rejet du tape à l’oeil, rustique comme tout marsouin, et habitée par une discipline acquise sur tous les théâtres d’opérations.

La 2e compagnie : les Boucs

« Nihil Obstat » (rien ne l’arrête)

2cieLa 2e compagnie est entièrement professionnalisée depuis juillet 1979. Elle tient son nom de sa mascotte, qui servit même de modèle pour dessiner son insigne. Le premier bouc s’appelait « Chicot-Jacquet » et résidait à la caserne Chanzy en 1975… Il avait les cornes et les sabots peints en rouge. Même s’il n’existe plus de bouc permanent à Auvours, un bouc est prêté par un sarthois du voisinage pour chaque cérémonie majeure.

 

 

La 3e compagnie : les Scorpions

« In cauda venenum » (Dans la queue le venin)

3cie

Professionnalisée depuis 1980, c’est au retour de Centrafrique en 1981 que, lors d’un vote, la 3e compagnie choisit pour symbole le Scorpion plutôt que le lion. Un Scorpion figurait déjà sur un vieil insigne en usage en Indochine, où la 3e compagnie a été citée à l’ordre du Corps d’Armée.

Son fanion est décoré de la Croix de Guerre des TOE.

La 4e compagnie : les Cèdres

« En vert et contre tous »

4cieProfessionnalisée en 1983, la 4e compagnie connaît dès l’année suivante son baptême du feu au Liban avec la mort du marsouin Sanchez le 5 mars 1984. L’opération Diodon V marque à jamais la compagnie, qui adopte alors naturellement le cèdre du Liban pour symbole.

 

 

La compagnie d’Eclairage et d’Appui : les Dragons

« Primi ad Ignem » (premiers au feu)

ceaLa CEA est créée en 1977. Sa professionnalisation, commencée dès 1978, s’achève en 1983. Sa section d’aide à l’engagement débarqué est l’héritière des commandos de chasse. Feux nourris et oeil perçant, la Compagnie d’Eclairage et d’Appui, par ses missions spécifiques et l’emploi de matériels sophistiqués mérite bien son appellation familière de compagnie des Dragons.

 

 

La compagnie de commandement et de logistique : Atlas

« Une pour tous »

ccl

CCAS jusqu’en 1977, la compagnie s’est professionnalisée de 1981 à 1983. Elle devient CCL en 1998, mais sa mission reste la même : soutenir les unités et l’état-major.

Son insigne a été dessiné en 1982 : Atlas d’émail d’ivoire soutenant dans ses bras et sur ses épaules l’insigne réduit du 2e RIMa. Sa figure est inspirée de l’adjudant-chef François, adjudant d’unité en 1982.

 

La 5e compagnie : les Eléphants

Créée en 2016, la 5e compagnie, les Eléphants, se veut la descendante du prestigieux Bataillon de Marche n°5 de la 2e Brigade Française Libre, dont le 2e RIMa est l’héritier. Ce bataillon avait été créé et formé à Yaoundé en 1941 et s’était illustré à El Alamein, Takrouna, Ponte Corvo, Toulon et Colmar.

La 6e compagnie : les Taureaux

« Famulus et fortis »

Re-créée en 2015, la 6e compagnie, les Taureaux, cumule à 220 réservistes.

 

 

2016 copyrights 2e RIMa